sexe collants sexe fanfiction

...

Hd teen sex sex beurette




sexe collants sexe fanfiction

J'apposai quelques lignes sur le plan d'intervention du mari. J'étais concentré sur mon travail quand Jasper se plaça à côté de moi m'offrant une canette de bière. Je terminai de déterminer la fréquence des rendez-vous du mari, j'envoyai le tout à Jessica par mail avec un mot disant de contacter le patient pour l'aviser des jours et des heures que j'avais prévu pour lui. Je fermai l'ordinateur et pris une longue gorgée de ma bière me tournant vers mon meilleur ami.

J'écarquillai les yeux en le voyant assis sur le coin du lit près de moi me fixant d'un regard que je lui connaissais trop bien. Il était nu et passait sa main sur sa bite énorme. Je souris en secouant la tête. Bien qu'elle ne me dérangeait pas, j'étais surpris par sa nudité, ça faisait longtemps que nous n'avions pas eu ce genre de rapport.

Je le regardais encore et ma bite tressauta dans mon boxer. J'en avais envie moi aussi. Nous avions refait des soirées de baises intensives suite à cette dernière soirée de bizutage où Alice et Bella nous avaient rejoints. Jasper et moi on avait eu une petite faiblesse lors d'un colloque il y a plus d'un an alors que nous avions forcés sur l'alcool et aussi parce que Jasper trouvait que mon corps nouvellement tatoué sur le bras, partant de mon pectoral jusqu'à mon poignet gauche était foutrement sexy et bandant.

Bella et moi nous nous étions fait faire des tatouages et des piercings. Bella avait un tatouage sur le flanc partant du centre de son ventre vers sa hanche jusqu'à la courbe de son sein droit, l'autre, une pluie d'étoile partant de l'arrière de son oreille jusqu'au milieu de son dos, un peu comme celui de la chanteuse Rhianna. Son merveilleux piercing sur son sexe juste en haut de son bouton de plaisir était tellement bandant.

Ma Bella sentait encore plus le sexe habiller de ses tatous. Le voir nu ce soir devant moi sa bite dure et imposante me donnait des envies de luxure.

Il m'embrassa durement sans ménagement fourrant sa langue dans ma bouche collant son corps au mien. Je posai mes mains sur ses hanches et le serrai fort faisant frictionner nos deux bites tendues l'une contre l'autre. Un frisson me parcouru, les vulgarités de Jasper me faisait toujours bander plus fort, ça m'excitait.

Je me laissai tomber à genou devant cette merveilleuse érection qui palpitait juste pour moi. Je repoussai très loin dans ma tête ma relation avec ma petite Bella, je voulais vivre ce moment avec mon pote intensément parce que j'avais une putain d'envie de baiser et cette semaine avec mon pote serait sans aucun doute une semaine peuplée d'orgasme de l'enfer.

Je passai sa verge dure sur mon nez avant de la lécher de tout son long du plat de ma langue. Je répétai ce mouvement avant de le prendre complètement dans ma bouche.

J'empoignai ses fesses durement et je fis des mouvements de haut en bas laissant couler ma salive pour que ma bouche puisse glisser aisément sur sa queue dure comme du béton.

Jasper soupirait posant sa main sur ma tête pour me donner le rythme sauvage qu'il aimait et que j'étais capable de lui donner. J'accélérai le mouvement détendant ma gorge le faisant frapper tout au fond le plus loin possible. Je creusai mes joues suçant plus fort agrippant ses couilles pour les malaxer. Jasper donna plusieurs coup de rein buttant au fond de ma gorge et se fixa tenant ma tête se libérant en plusieurs jets chauds.

J'avalai son sperme délicieux pour ensuite lécher sa belle longueur le laissant se remettre lentement de son orgasme. Je me remis sur mes pieds et Jazz se jeta à nouveau sur ma bouche, m'embrassant avidement se goutant à travers moi. J'ouvris les draps et montai sur le lit m'installant confortablement avec les oreillers contre la tête de lit.

Je voulais le voir avaler ma queue dans sa bouche. Jasper rampa jusqu'à moi et vint prendre ma bouche à nouveau. Il embrassait tellement bien, ça me faisait bander encore plus. Il appuya son corps sur le mien frottant nos deux sexes, c'était tellement grisant de le sentir de cette façon.

Il me fit un sourire sexy et descendit sa bouche sur mon corps léchant, suçant et mordillant chaque bout de peau qui se trouvait devant lui, me faisant languir. Il me fit écarter les cuisses d'une petite tape et s'installa entre elles prenant mon sexe dans sa main l'enroulant fortement autour intimant un mouvement lent et long. Il me lécha plusieurs fois avant d'engloutir ma queue dans sa bouche chaude et humide.

Il appuya ses doigts sur l'espace entre mes couilles et mon cul me faisant gémir une nouvelle fois. Il présenta deux de ses doigts à ma bouche et je savais qu'il voulait que je les mouille. Je m'appliquai à faire à ses doigts la même chose qu'il faisait avec sa bouche sur moi. Il les retira quelques minutes plus tard et les présenta au bord de ma petite entrée faisant des cercles poussant doucement jusqu'à ce celle-ci s'ouvre d'elle-même pour accueillir les doigts magiques de mon pote.

Quelques va et viens plus tard le rythme effréné de Jasper cognant ma prostate me fit jouir rapidement tout au fond e sa gorge. Je l'embrassai doucement en passant ma main dans ses cheveux. On enfila un boxer quelques minutes après que j'aie repris mon souffle et nous sortîmes sur le petit balcon de la chambre bière à la main.

Il n'y avait eu rien de gênant avec lui cette fois. Il ne s'était pas amusé à me draguer, je détestais ça. J'appréciais que ce soit direct et sexe, pas amoureux comme avec ma copine. Et… tu ne vas pas me croire, mais elle me demande chaque semaine si on pourrait remettre ça…. C'est vrai que ma petite Bella est chaude, tellement sexe quand elle se lâche.

On ne se douterait pas qu'elle a ça en elle avec son air innocent de sainte vierge. Tu sais que la dernière fois, c'était tellement intense qu'elle et moi on a vraiment eu peur de se jeter l'un sur l'autre.

C'est ta faute aussi tu as voulu la prendre dans tes bras pour la rassurer et elle croyait que tu voulais la baiser, ta bite a touché son ventre, se moqua-t-il.

Je croyais que c'était Bella. Je m'en suis voulu à mort. J'aimais je n'ai senti qu'elle n'avait pas le même sang que moi qui coulait dans ses veines. J'ai toujours voulu la protéger et la consoler.

Mes parents voulaient tellement un autre enfant mais ma mère faisait fausse couche par-dessus fausse couche elle était épuisée et inconsolable. Mon père avait reçu une famille à l'urgence un soir. Leur voiture avait chuté d'une falaise, la mère avait réussi à sortir Alice de la voiture.

L'homme est mort durant le transport en ambulance alors que la mère d'Alice a eu plusieurs complications suite aux multiples blessures sur son corps. Elle est morte 3 jours après l'accident.

Alice n'avait personne pour s'occuper d'elle, pas de famille, ni ami. Elle devait être envoyée dans un orphelinat. Mon père avait été incapable de les laisser l'emmener.

Il avait fait toutes les démarches sans en parler avec ma mère et il était rentré avec Alice fixée sur ses hanches pour le dîner, un pansement sur le front. Ma mère s'était approchée et Alice l'avait regardé tendant instantanément les bras vers elle. Mon père nous dit beaucoup plus tard qu'Esmée ressemblait physiquement à la mère d'Alice. Tu as failli m'émasculer quand je t'ai dit que j'étais amoureux d'elle, continua Japser, me sortant de mes pensées.

On écrasa notre cigarette et nous entrâmes dans notre chambre. Scott commença par un baiser langoureux qui fit accélérer son rythme cardiaque, suivi de caresses tendres dans son dos et au creux de ses reins, de baisers disséminés le long de son cou jusqu'à ses clavicules et enfin, une main prenant leur deux sexes ensembles pour les masturber d'un même mouvement.

Scott savait y faire, pas de doute, ronronna Stiles, la joue appuyée sur son épaule tandis que le bas de son dos était de nouveau envahi par des fourmillements de plaisirs, qui se répandirent ensuite dans la totalité de ses terminaisons nerveuses. La chaleur grimpa rapidement dans l'habitacle et leurs souffles se raccourcirent.

En baissant les yeux, Stiles put découvrir son sexe et celui du loup, côte à côte dans la main de ce dernier. Force lui était de constater qu'ils avaient sensiblement la même taille et pourtant, Stiles continuait d'être peu rassuré à l'idée d'avoir cela en lui.

Cela ne l'empêchait pas pour autant d'être excité! D'autant que maintenant, ils avaient du lubrifiant. Et puis il n'y avait pas plus rassurant que Scott sur cette foutue planète Scott fit rougeoyer ses yeux pour toutes réponses. L'une des mains de Scott se posa sur sa joue, caressa un bref instant sa tempe avant de le quitter pour ouvrir l'unidose. Stiles en profita pour reprendre un peu les commandes et se mit en devoir de mordiller et lécher l'épaule découverte de Scott, se réjouissant des soupirs et soubresauts que sa langue déclenchait chez son ami.

La peau de Scott avait un goût salé et un peu piquant au début avant de devenir étonnamment douceâtre. Il ferait vraiment gay s'il disait que Scott avait un goût de chocolat au lait? Le genre qu'on buvait en rentrant à la maison après avoir affronté le froid et la neige…. Stiles gémit, aussitôt reconcentré sur l'action.

Sa queue était de nouveau entièrement dressée et dure, tellement excitée qu'elle tressautait et venait frapper le ventre de Scott juste à côté.

La frustration commençait à lui peser de plus en plus. Cela faisait déjà un moment que lui et Scott avaient commencé leur danse à l'horizontal, se touchant et s'embrassant. La nécessité de jouir devenait pressente Deux doigts étaient actuellement en lui, l'ouvrant et renforçant les sensations de plaisir qui parcouraient son corps.

Un troisième se joignit aux autres et Stiles se raidit soudain, se plaquant contre le corps musclé de Scott. A partir de ce moment, Stiles ne sut plus où était le haut, où était le bas, qui il était et ce qu'il fabriquait dans une voiture. Tout ce qui comptait, c'était cette exquise sensation que lui procurait Scott. Ce dernier le poussa d'ailleurs à s'allonger sur le dos et la seule chose que cela inspira à l'hyperactif en surchauffe, ce fut d'ouvrir les jambes en grands pour lui donner un meilleur accès et obtenir plus, toujours plus!

Stiles approcha une de ses mains de sa queue dans l'intention de soulager la tension qui parcourait son corps mais Scott éloigna aussitôt les doigts baladeurs et le punit d'une nouvelle fessée dont les ondes nerveuses se répercutèrent jusqu'au bout de son sexe. C'était affreux, il avait besoin de plus! Son intimité sourdait d'un plaisir qui semblait sans fin et son membre raide pulsait dans l'attente de la jouissance. Il n'était plus qu'un centre nerveux de plaisir que son loup manipulait avec la dextérité d'un virtuose.

Quand les doigts se retirèrent de lui, Stiles ne put s'empêcher de resserrer ses muscles dans l'espoir de les retenir, en pure perte. Il gémit de désolation à la perte de la sensation si puissante d'être remplie et touchée de l'intérieur. Ne sentant plus rien sur son corps en dehors des filets d'air froid, il ouvrit les yeux et découvrit Scott qui lubrifiait son sexe en le regardant, les yeux mi-clos et le souffle court, sa main faisant de longs allers-retours sur son sexe.

Stiles rougit un peu en réalisant sa position, totalement ouvert, carrément indécent, face à A son ami, son loup, son Alpha. Pour autant, il ne referma pas les jambes. Il était trop tard pour jouer les prudes et il souhaitait surtout que Scott se magne de lui enfoncer son engin dans le fondement! Chose que le loup ne semblait pas encore décidé à faire Frustré et sur-excité, Stiles le regarda dans les yeux, le défiant d'intervenir alors que sa main glissait à nouveau le long de son corps pour venir toucher son sexe et masser ses bourses, le tout en caressant son ventre tendu par le désir.

L'attente devenait plus supportable ainsi, alors qu'il était maître de son plaisir, faisant monter la pression avant de s'arrêter pour ne pas jouir sur l'heure. Scott haleta un peu plus fort en le voyant faire et ses canines parurent plus pointues qu'elles n'auraient dues être. Pour une raison étrange, que lui-même ne comprenait pas, Stiles tendit la main qui jusque-là servait à se caresser et la tendit vers Scott. Celui-là l'attrapa dans un demi brouillard et leurs doigts s'entrelacèrent.

Le loup se laissa entraîner et embrassa son amant tout en dirigeant sa queue vers son intimité. Toujours en s'embrassant, deux de leurs mains enlacées et les deux autres caressant nuques ou épaules, Scott pénétra Stiles. Ce fut lent et précautionneux, les yeux pourpres du loup étant rivés sur le visage de son amant pour réagir à la première expression de souffrance. Ça étonna Stiles lui-même ne rien ressentir de tel à proprement parler.

Il eut tout juste une vague sensation comme une déchirure mais qui s'estompa aussitôt sous le plaisir général qu'il ressentait.

Il fallait croire que non seulement Scott avait su le préparer correctement — peut-être avait-il déjà fait ça avec Kira ou Alison? Stiles n'allait certainement pas s'en plaindre. Sauf en ce qui concernait Kira et Alison. Encore qu'il ne pouvait pas se permettre d'être jaloux d'une morte, surtout d'une dont il était en partie responsable Un coup de rein bien placé plus tard, l'humain avait oublié la méthode pour réfléchir, voire même celle pour respirer.

Au deuxième coup de hanche, Stiles kidnappa les lèvres de Scott pour un long baiser avant de se laisser totalement aller pendant que son Alpha lui faisait voir les étoiles. Tous ses nerfs étaient électrisés et son corps entier criait au supplice tandis que la boule de plaisir et de chaleur logée au creux de ses reins fourmillait de plaisir. Il sentait la jouissance, juste devant lui, un peu plus proche à chaque déhanché.

Puis Scott attrapa brusquement son sexe et le masturba durement tout en continuant ses va-et-vient, l'habitacle résonnant de leurs cris et soupirs à eux deux ainsi que du son de leur peau claquant l'une contre l'autre. Stiles fut le premier à se libérer, tout son corps se cambrant et se raidissant alors que le plaisir explosait enfin en lui. Il se déversa par a coups spasmodique entre les doigts de Scott, avant que tous ses muscles ne l'abandonnent en même temps et qu'il ne se laisse retomber comme un jouet désarticulé.

Perdu dans la brume éclatante de blancheur qu'était devenu son cerveau, il entendit comme venant de loin le râle final de Scott, plus proche du rugissement que de la voix humaine. Stiles le regarda avec un sourire béatement ravi, heureux pour une fois de savoir qu'il était la cause de la petite perte de contrôle de Scott. Puis son loup s'allongea pesamment sur lui en ignorant les traces blanchâtres qui maculaient le t-shirt de Stiles de bas en haut.

Tous les deux épuisés, ils aspirèrent l'air à grandes goulées rapides tout en se serrant l'un contre l'autre. Le sexe de Scott glissant lentement hors de son antre. Stiles éclata subitement de rire en sentant le sperme couler entre ses cuisses, sous le regard surpris de l'Alpha. Kira va te tuer si jamais elle apprend ça! Tu vas finir en sushi mon pote! Ta kistune voudra tout autant ma peau! Il ne savait pas pourquoi mais il n'arrivait pas à s'arrêter rire. Il avait couché avec Scott!

Un Scotty en couple avec une Kitsune à tendance dark! Il trouvait ça tellement drôle! Il avait toutes les chances d'y laisser sa peau dans l'histoire mais au lieu de l'inquiéter, il trouvait ça juste hilarant! Mais Stiles était incapable de s'arrêter de rire. Tout ça, toute cette situation était tellement Du grand n'importe quoi du début à la fin! Il venait de se faire baiser par Scott, même! Et à l'arrière de sa jeep en plus! Alors qu'ils étaient en route pour sauver Kira!

Merde, Dieu avait le sens de l'humour finalement! Le rire de Stiles s'arrêta immédiatement et il cligna des yeux, surpris, en amenant une main à sa joue qui commençait déjà à chauffer. Ça va, murmura Stiles en repoussant Scott pour s'asseoir plus normalement sur la banquette.

En baissant les yeux, il tomba sur ses jambes nues et son service trois pièces bien visible. Gêné, il tira sur le bas de son tee-shirt pour essayer de se couvrir mais cela ne fit que rendre que plus visible les taches blanches sur le coton noir.

L'humain, très mal à l'aise, attrapa rapidement son jean et sortit de la voiture avant de l'enfiler maladroitement, moitié-sautillant moitié-tombant, frissonnant en sentant le liquide qui coulait depuis son intimité sur ses cuisses. Le froid de la nuit s'insinua dans ses vêtements, refroidit ses pieds et ses bras nus et lui éclaircit les idées. Il tentait de réfléchir rationnellement à ce qui était arrivé tandis que ses mains frottaient son visage, sa nuque, ses cheveux, n'importe quoi du moment que ça avait une chance de calmer son stress.

Il venait de se faire prendre en missionnaire par son pote. Et il avait aimé ça Pas juste un peu en plus! Il avait réellement et inconditionnellement aimer se faire prendre par son Scott encore en couple.

Scott qui était son putain de meilleur pote en plus d'avoir été comme un frère! Au moins, ils avaient évité un écueil dans cette mer de récif Lui et Malia n'étaient déjà plus en couple.

Ça faisait déjà ça de moins à s'inquiéter. Demeurait tout le reste. Dont une Kitsune maléfique. Dont sa propre conscience. Scott était toujours aussi brûlant et lui se sentait glacé Blotti contre le torse nu mais toujours aussi chaud, Stiles sentit sa maigre volonté fléchir. L'hyperactif soupira discrètement de soulagement et frotta son nez contre l'épaule dénudée avant d'embrasser du bout des lèvres la peau caramel.

Stiles souffla et s'éloigna de sa bouillotte pour mieux se rasseoir sur la banquette arrière. Il ne faisait pas beaucoup plus chaud à l'intérieur, mais le vent était un peu réduit.

Scott rentra à sa suite et le regarda, son éternel sourire idiot sur les lèvres. En réponse, Scott s'étala sur toute la banquette et lui tendit une main. Stiles leva les yeux ciel avant de s'allonger contre lui, torse contre torse. Stiles grommela mais obéit tout de même, collant son dos au torse de Scott. La vue du vide juste devant lui était toujours là.

Ça n'avait pas changé ça. Par contre, désormais il y avait deux bras qui l'enserraient contre un corps ferme. Oh, et il avait aussi l'entrejambe de son ami contre ses fesses Mais la position était bien en fin de compte, songea-t-il alors que ses paupières se fermaient toute seule. Il y avait toujours le souffle chaud de Scott contre sa nuque mais il pouvait s'y faire. Stiles papillota encore un peu des yeux avant de s'endormir enfin, Scott dans son dos comme la meilleure des grandes cuillères.

Ne me demandez pas ce que c'eeeest! C'est, et rien que ça c'est déjà pas mal X Au départ je voulais juste faire un PWP sur fond de température basse et puis C'est légèrement parti en quenouille, surtout sur la fin! J'espère que cela vous a quand même plu ;. Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community. TV Shows Teen Wolf. Stiles et Scott roulent dans le désert pour retrouver Kira et la sauver des skinwalkers. Mais le désert est grand et il leur faudra plus d'une journée pour atteindre leur but.

Or, dans le désert, les nuits sont froides, surtout si vous êtes un inhumain, sauf si vous êtes un loup-garou. Mais pas un bon hôtel, vraiment pas… Stiles frissonna alors qu'un courant d'air glacé passait entre les interstices d'une portière mal jointe pour aller directement frôler les quelques centimètres de peau à nu. Tu es avec Kira, insista l'hyperactif.

Je t'interdis de t'arrêter, gronda Stiles d'une voix rauque d'excitation. Tu me l'aurais dit si tu l'avais déjà fait avec un homme. Stiles fondit et oublia tout idée de protester ou même de rationaliser ce qui leur arrivait. Ça, ce n'était pas du tout juste sexuel! Qu'on allait faire un scrabble Le dernier cours de sport remonte à quand? Scott appuya sa langue sur le sous-vêtement, se réjouissant du profond soupir de son ami. Tu m'as déjà observé sous les douches? L'humain se mordit les lèvres et resserra ses bras autour de la taille de son ami.

Le Stiles de Scott et Stiles. Le genre qu'on buvait en rentrant à la maison après avoir affronté le froid et la neige… - Revient vers moi, chuchota Scott à son oreille tandis que ses doigts recouverts de lubriant allaient s'insinuer entre ses fesses. Il venait de se passer un truc là! Qu'est-ce qu'il venait de faire? Dans quelle galère il s'était encore mis?

Mais si tu me demandes de choisir entre elle et toi Ce sera toi, Stiles, fit le souffle brûlant de l'Alpha contre son oreille. J'ai une chance sur deux de me casser la gueule si je

...