le sexe recit sexe bus

...

Sexe tape amateur femelle


le sexe recit sexe bus

..


Sexe bizare sexe dans une cabine d essayage


Je lui malaxe sans ménagement. Elle se prénomme Julie. Après quelque essaie, sa culotte se trouve juste au bas de ses fesses, je sors alors ma bite et lui fait coulisser le long de son anus et de sa chatte. Après quelques va et viens, elle semble y prendre du plaisir. Une nouvelle fois nous arrêtons car son arrêt arrive. Le surlendemain elle est une nouvelle foi seule, mais malheureusement en jean.

Une nouvelle fois je lui pelote le cul dès son arrivé, puis lui dit que nous descendrons tous les deux au prochain arrêt. Nous reprenons notre souffle. Après plusieurs minutes de négociation elle sort sa belle poitrine de son chemisier et je la prend en photo. Sinon je diffuse ta photo sur internet". Alors elle se laisse faire. Je lui malaxe les seins, tout en sortant ma bite devant elle.

Je lui prend sa main et la met sur ma bite et commence un va et viens. Maintenant tu va gouter ma bite. Tout en me faisant sucer je lui dit:.

Elle ne réponds pas, elle essaie de partir. Je lui soutien que non et arrive a la forcer a nouveau a me sucer. Ne met pas ta main quand tu me suces, uniquement ta bouche. Tu aimes ça être ma salope, hein? Elle le réponds toujours pas et enlève sa main de ma bite. Je sors mon portable et film un peu la scène. Alors je passe ma main derrière sa tête et commence à lui baiser la bouche. Elle me fait ok de la tête. Bien docilement elle montre mon sperme dans sa bouche a ma camera, et avale.

Je la rattrape a nouveau, lui ressort les seins de son soutif, lui caresse sans ménagement. Son son chemisier et son soutif son remonter au dessus de ses seins.

Je lui dis enlève tes vêtements, elle répond non mais ne fais rien lorsque je défait sa ceinture, lui baisse son pantalon et son string. La retourne place ma bite au porte de sa chatte en levrette.

Elle crie de plaisir. Je continu a filmer tout en la chevauchant sauvagement. Mes couilles claque contre son clito. Je sors ma bite et lui film sa chatte dilaté. Lui écarte les jambes et la chevauche comme une trainé, tout en lui malaxant les seins.

Tu es ma salope maintenant? Cette fois elle ne répond pas car je lui baise la bouche violemment. A l'interieur du bus je me suis dirigé vers le coin pour eviter les bousculades, une femme d'un certain âge vient se mettre juste en face de moi et me demande de l'aider à poser son sac, ce que je fais volontier, elle me remercie avec un drôle de sourire auquel je ne prete pas attention au debut, sachant que je n'ai aucune attirance pour les femmes mûres.

Au moment du demarage du bus, le femme en question ne trouva pas un truc où s'accrocher alors elle pose sa main sur mon bras en s'excusant, à ce moment je commencais à sentir sa forte poitrine froler mon bras, et pour êre franc cela ne me laissait pas indifférent, et je commencais meme à sentir un bosse sous mon pentalon. Heureusement qu'il n'y avait pas trop de monde pour que la femme puisse se rondre compte, nous arrivons à la prochaine station et au lieu qu'il y ai plus d'espace, c'était l'inverse, alors je me suis trouvé collé à la belle dame, ventre contre ventre , je comencais à rougir par peur qu'elle s'apercoive de mon erection, et c'etais le cas car en me regardant avec un sourire coquin , elle baissa sa main et prit mon sexe en le carressant.

Je ne savais plus quoi faire, jusqu'à ce qu'elle me chuchote "tu peux faire de même", alors sans hesiter, je mis ma main sur son cul qui etait très ferme et la sensation de sa jupe légère le rendait plus doux. Comme j'etais vétu d'un survetement elle ne trouva pas de mal à atteindre mon boxer puis carrement mon sexe, je sentais que j'etais au bord de la juissance, elle me fait signe de malaxer ses seins qui eux aussi etaient tres fermes et comme elle portait un chemisier à moitié ouvert, je ne trouvais pas de difficulté pour atteindre son soutien.

A ce moment je sentais sa respiration s'accelerer, ne pouvant plus je l'ai attrapée par les hanches pour la faire se tourner, elle ne resista à aucun moment, je me retrouvais collé à elle, son cul contre mon sexe à moitié nu, alors je n'hésite pas à lui remonter sa jupe, je me rends compte qu'elle ne portait qu'un string, je me suis permis de l'ecarter pour pouvoir mettre mon sexe au plein milieu de sa fente tandis qu'elle s'est mieux courbée pour me faciliter la tache.

Soudain le bus s'arreta et la moitié des voyageurs sont decendus, je me precipitais pour arranger mes habits ainsi que la dame, j'etais déçu du fait de ne pas avoir joui, par honte je ne pouvais même pas la regarder de face.

Arrivé à destination, je m'appretais à decendre et à ma grandre surprise je constate que la dame aussi, arrivé devant la porte elle m'aborde encore une fois pour me demander de l'aider à faire decendre son sac, ce que je n'hésitais pas à faire, en attendant de lui remettre son sac, elle me demanda encore de l'aider à le porter chez elle et qu'elle habitait juste à coté de la station, j'ai bougé la tête en signe d'acceptation.

Arrivés devant son domicile elle ouvra la porte et m'invita à entrer, à l'interieur elle me demande de patienter un instant, je contemplais la decoration qui étais superbre quand soudain elle réapparait avec une légère chemisette, et s'approcha de moi et m'embrassa fougueusement, nos langues se sont mélées un bon moment.

Elle s'est mise à genoux et a pris mon sexe dans sa bouche et a commencer une fellation extraordinaire, je sentais mon sexe arriver à sa gorge, ayant peur de jouir rapidement je lui demande de se relever et la pousse devant la table du salon , d'un coup je la retourne, souleve sa chemisette, elle se cambre comme il faut, je prix mon sexe et le plaquais à l'entrée de sa chatte qui etait mouillée à fond.

Je la pénètre sans efforts, apres quelques vas et viens j'ai joui en elle, elle a tout de suite repris mon sexe dans sa bouche pour bien le nettoyer.

le sexe recit sexe bus

Sex tapes maison sexe et mat


Je lui ai tourné le dos pour me dégager. Le tissu fin de nos joggings facilitait le contact. Je ne faisais même plus attention à la foule serrée des voyageurs qui nous entourait. La nuit commençait à tomber et la lumière du.

Il faut dire que les WC du parc sont souvent, à la tombée de la nuit, le lieu de rencontre des pédés de tous genres. Il se branlait en nous regardant. Cette chiotte était bien un lieu de rencontre de pédés. Nous nous sommes rapidement rajustés et séparés en partant dans des directions différentes avec peut-être une idée. A l'interieur du bus je me suis dirigé vers le coin pour eviter les bousculades, une femme d'un certain âge vient se mettre juste en face de moi et me demande de l'aider à poser son sac, ce que je fais volontier, elle me remercie avec un drôle de sourire auquel je ne prete pas attention au debut, sachant que je n'ai aucune attirance pour les femmes mûres.

Au moment du demarage du bus, le femme en question ne trouva pas un truc où s'accrocher alors elle pose sa main sur mon bras en s'excusant, à ce moment je commencais à sentir sa forte poitrine froler mon bras, et pour êre franc cela ne me laissait pas indifférent, et je commencais meme à sentir un bosse sous mon pentalon.

Heureusement qu'il n'y avait pas trop de monde pour que la femme puisse se rondre compte, nous arrivons à la prochaine station et au lieu qu'il y ai plus d'espace, c'était l'inverse, alors je me suis trouvé collé à la belle dame, ventre contre ventre , je comencais à rougir par peur qu'elle s'apercoive de mon erection, et c'etais le cas car en me regardant avec un sourire coquin , elle baissa sa main et prit mon sexe en le carressant. Je ne savais plus quoi faire, jusqu'à ce qu'elle me chuchote "tu peux faire de même", alors sans hesiter, je mis ma main sur son cul qui etait très ferme et la sensation de sa jupe légère le rendait plus doux.

Comme j'etais vétu d'un survetement elle ne trouva pas de mal à atteindre mon boxer puis carrement mon sexe, je sentais que j'etais au bord de la juissance, elle me fait signe de malaxer ses seins qui eux aussi etaient tres fermes et comme elle portait un chemisier à moitié ouvert, je ne trouvais pas de difficulté pour atteindre son soutien.

A ce moment je sentais sa respiration s'accelerer, ne pouvant plus je l'ai attrapée par les hanches pour la faire se tourner, elle ne resista à aucun moment, je me retrouvais collé à elle, son cul contre mon sexe à moitié nu, alors je n'hésite pas à lui remonter sa jupe, je me rends compte qu'elle ne portait qu'un string, je me suis permis de l'ecarter pour pouvoir mettre mon sexe au plein milieu de sa fente tandis qu'elle s'est mieux courbée pour me faciliter la tache.

Soudain le bus s'arreta et la moitié des voyageurs sont decendus, je me precipitais pour arranger mes habits ainsi que la dame, j'etais déçu du fait de ne pas avoir joui, par honte je ne pouvais même pas la regarder de face.

Je vois les 4 hommes, à moitié déshabillés me scruter du regard. Je suis la proie. Que va-t-il me faire? Il y va rapidement, plus rapidement que ce à quoi je suis habituée. Les trois autres me regardent et se touchent, sauf mon ami.

Je la sens gigoter dans ma gorge. De ses mains il me tient chaque côté de la face. Je ne peux pas me reculer. Le troisième me touche les seins, parcourt mon corps de ses mains. Pendant environ 1h30 les trois hommes me malmènent, à leur tour, en duo ou en trio. Il est chaud et épais. Mon ami regarde toujours. Ils sont tout autant épuisés que moi. Quelques heures plus tard, une paire de main parcourt mon corps inerte. Je laisse mes yeux fermés, je fais semblant de dormir.

Il me découvre autrement. Il est seul, je ne sais pas où sont ses amis. Je me demande si je vais une autre fois servir de poupée gonflable. Il descend tranquillement… commence à me lécher doucement, du bout de la langue. Il sait jouer avec mon clitoris. Il est aussi nu que moi, son corps collé contre le mien me réchauffe. Encore attachée, les bras et les jambes, je ne bouge pas, je me laisse faire. Doucement, je sens son gland qui se fraye un chemin. Ma bouche laisse échapper un souffle, il en profite pour y insérer son doigt.

le sexe recit sexe bus