histoire sexe sexe femme fontaine

Web sex arab malade du sexe




histoire sexe sexe femme fontaine

...

Une très belle femme de cinquante ans. Je pouvais voir ses gros seins sous ce pull et me disait que nous allions passer un agréable moment. Je me dirigeai derrière elle et la pris par les hanches. Je pouvais la caresser, lui toucher le sexe et les seins, et elle se laissait faire sans souci. Elle se retourna et me donna un baiser. Sa langue était douce et entreprenante. Tout son corps ondulait sous mes caresses et elle était très réceptive. Elle était chaude comme de la braise alors que mes mains venaient seulement de débuter à parcourir son corps.

Isabelle prit place en face de moi et nous fîmes plus ample connaissance. A la fin du repas je la caressai et elle aussi. Je lui pris la main et lui ai demandé de me suivre dans sa chambre. En effet nous avions décidé de faire chambre à part pour passer une bonne nuit.

Nous avions échangé de nombreux baisers et mon sexe était tendu à son maximum. Une fois dans sa chambre elle me déshabilla tout doucement et ne me laissa conserver que mon boxer.

Elle approcha ses mains de ma queue et malaxa la bosse qui parcourait mon slip. Ses mains douces et expertes firent glisser mon sous vêtement et mon sexe était maintenant dressé devant sa bouche. Finalement elle engloutit mon membre au plus profond de sa gorge et commença à me sucer. Elle savait vraiment y faire et me gobait le gland comme une professionnelle. Sans doute le champagne. Mon plaisir ne se fit pas attendre et je déversais tout mon sperme dans sa bouche.

Elle avala tout, releva la tête et me sourit. Je sentais le gout de mon sperme dans sa bouche et trouvait cela bon et sensuel. Je déboutonnai son cardigan et mes mains parcouraient tout son corps tandis que ma bouche lui léchait les oreilles, la nuque, les seins et le bas ventre. Je voulais la faire patienter. Elle ouvrit largement ses jambes et dirigea ma tête vers son pubis. Et elle était prête, très prête même dois-je dire.

Sa chatte rasée était désormais à hauteur de mes lèvres. Elle ouvrit grandement ses lèvres avec une main et dégagea son clitoris. Elle était vraiment très excitée et ses mains me maintenaient le visage au plus près de sa vulve. Les draps étaient trempés, mon visage aussi. Isabelle avait les yeux mi clos et son visage dégageait une certaine sérénité et un un bien être indescriptibles. Une fois ce déluge passé son corps se relâcha. Une vraie femme fontaine! Un instant absolument magique.

Isabelle était détendue et me souriait. Allons boire un café. Je descendis dans la cuisine et préparai deux nespresso. Je restai dans la cuisine le temps que la machine chauffe. Je fis couler les cafés et les disposai sur un plateau puis me rendit dans le salon. Isabelle en avait profité pour changer de pull et avait choisi de porter un cardigan en angora vintage de couleur bleu ciel en angora. Elle était si jolie que je failli renverser le plateau!

Je déposai celui-ci sur la table. Notre baiser fut très long et intense. Sa bouche se tourna vers mon oreille et me chuchota un: Nous prîmes notre café puis discutèrent un moment. Nous avons fini notre café et nous sommes dirigés en direction de la chambre. Isabelle couinait et après quelques minutes me déversa encore de longs jets de cyprine sur le lit. Il me fut assez facile de le lubrifier tant ses sécrétions vaginales avaient été importantes.

Elle se mit à quatre pattes et cambra son corps au maximum. La vision de Julie en bas, porte jarretelle et chaussures à talon après ce strip-tease me fait bander comme jamais. Elle prend ma bite dans sa main et la caresse lentement, puis elle lèche ma hampe sur toute la longueur avec sa langue tout en me caressant les bourses. Jamais je ne me suis aussi bien fait sucer, sa bouche, sa langue et ses lèvres sont délicieuses. Quand je sens que je vais jouir je la préviens par délicatesse.

Je sors son clito de son capuchon et le titille avec ma langue. Son corps ondule, elle gémi de plaisir, puis je retire ma langue pour lui mettre deux doigts. Je la masturbe ardemment pendant plusieurs minutes quand tout à coup sans prévenir elle éjacule comme une fontaine en tremblant et criant son plaisir. Je suis en manque! Je veux ta jeune bite dans ma fente! Parle-moi comme une chienne! Je ne là fais pas attendre.

Écarte-moi la chatte avec ton membre! Je joue avec son clito et ses tétons durs, je pelote ses seins fermes avec mes mains. Au bout de plusieurs minutes de pénétration intense:. Tu gicle comme un robinet!! Il lui faut de longues secondes pour retrouver une respiration normales. Je lui roule une pelle puis elle se met en levrette, écarte les fesses et me montre sa rondelle. Son trou du cul est déjà trempé à cause de ses éjaculations. Ahhh je la sens!! Son anus serre mon sexe et je me retiens de ne pas jouir.

Continue de me sodomiser!! Va-y occupe toi de mon clito en même temps!! Elle gicle à nouveau de multiples jets de cyprine. A chaque fois je suis impressionné mais cette fois je ne tiens plus, je sors de son anus, retire mon préservatif et éjacule sur ses fesses rondes.

Mais je encore un fantasmes à réaliser.








Le sexe trans sexe vidéo


Pour la première fois. Dans la zone rouge. Je suis marié depuis bientôt 10 ans. Notre vie se passe en harmonie et notre sexualité est épanouissante. Nous passons de nombreuses soirées à baiser comme des fous mais hier au soir c'était énorme Ma femme 1,66M, blonde sexy de grands yeux bleus, des petits seins bien fermes et un cul Samedi soir, soirée à deux, ma femme prend un bain jusqu'à 23 heures.

Elle arrive dans le salon en tenue ultra sexy petite culotte en dentelle noire petit débardeur blanc qui laissait entrevoir les tétons de sa poitrine bien ferme et maquillée comme une pute Moi pendant ce temps j'avais préparé quelques bons petits pétards Trente minutes plus tard nous étions dans la chambre, défoncés mais bien actif. Je mettais des doigts à ma femme qui se caressait le clito avec un de ses godes.

Un doigt, puis deux, trois Moi complètement excité je continuais à la lécher, lui doigter le cul, la chatte, les deux Nous étions exténués, il fallait faire une pose Quand la pause fût terminée et malgré l'heure tardive nous étions toujours autant excités Ma femme commença à se mettre des doigts. Elle se caressait de plus en plus fort de plus en plu vite. Elle se mit à califourchon sur moi, elle se branlait fort et je sentis un liquide chaud me couler sur le ventre.

Elle me pris la main pour que je la caresse. Sa chatte était étroite, bouillante, humide. Ses seins lourds sont compressés par le chemisier.

Je pars à pied vers la fac et elle se dirige vers les garages. Ça va et vous? Je ne voulais pas venir les mains vides. Elle rit est son sourire me fait craquer. Elle porte une robe bleue qui épouse ses formes à merveilles. A la fin du repas on a bu toute la bouteille de vin et Julie est légèrement saoule. Elle assise juste à côté de moi. Je prends sa tête entre mes mains et pose mes lèvres sur sa bouche. Elle ouvre sa bouche et fourre sa langue entre mes lèvres.

Puis elle se lève et commence un strip-tease langoureux. Elle baisse les bretelles de sa robe et enlèvent sont soutien-gorge, ses seins sont gros mais pas trop, ils sont fermes, ne tombent pas, ses aréoles sont brunes et grosses, ses tétons commence à pointer, ils sont magnifique.

Elle enlève complètement sa robe, elle ne porte pas de culotte, son coup serait donc prémédité. Sa chatte est entièrement rasée, ont voit que les lèvres de son vagin ont déjà bien servies. La vision de Julie en bas, porte jarretelle et chaussures à talon après ce strip-tease me fait bander comme jamais.

Elle prend ma bite dans sa main et la caresse lentement, puis elle lèche ma hampe sur toute la longueur avec sa langue tout en me caressant les bourses. Jamais je ne me suis aussi bien fait sucer, sa bouche, sa langue et ses lèvres sont délicieuses. Quand je sens que je vais jouir je la préviens par délicatesse. Je sors son clito de son capuchon et le titille avec ma langue.

Son corps ondule, elle gémi de plaisir, puis je retire ma langue pour lui mettre deux doigts. Je la masturbe ardemment pendant plusieurs minutes quand tout à coup sans prévenir elle éjacule comme une fontaine en tremblant et criant son plaisir. Je suis en manque!

Je veux ta jeune bite dans ma fente! Parle-moi comme une chienne! Je ne là fais pas attendre.

histoire sexe sexe femme fontaine

Sexe baveux sexe à la campagne


Je m'appelle Monique et j'ai aujourd'hui 55 ans. Et je suis devenue une femme fontaine à l'âge de 47 ans. J'ai eu une vie sexuelle totalement normale. Au risque d'en décevoir certains, je n'ai eu aucun amant, aucune expérience bizarre, je ne suis jamais allée dans des clubs libertins et n'ai jamais été exhibitionniste.

Lorsque mon mari est décédé il y a de ça 10 ans maintenant, ce n'est bien évidemment pas le sexe qui m'a le plus manqué. Mais les années ont passé et au fil du temps j'ai repris plaisir à me toucher et à me caresser. Ne serait-ce que sous la douche, j'aimais beaucoup prendre une éponge qui sert pour le gommage, et me la passer sur le bout des tétons ainsi que sur le clitoris. Je me suis aussi acheté une tondeuse intime et au lieu de me tailler le maillot comme je le faisais d'habitude, j'ai décidé de me raser complètement le pubis.

Me voilà donc à 47 ans avec une chatte lisse aussi lisse que celle d'une fille de 20 ans. Puis je me suis mise à surfer sur Internet pour aller regarder des vidéos pornos.

J'en regardais de plus en plus et je devenais complètement accro. Je regardais un petit peu ce dont j'avais rêvé dans ma vie, si je peux parler ainsi. J'ai donc pris le parti de rattraper ce retard sans avoir aucun manque de respect bien évidemment envers mon mari. Samedi soir, soirée à deux, ma femme prend un bain jusqu'à 23 heures. Elle arrive dans le salon en tenue ultra sexy petite culotte en dentelle noire petit débardeur blanc qui laissait entrevoir les tétons de sa poitrine bien ferme et maquillée comme une pute Moi pendant ce temps j'avais préparé quelques bons petits pétards Trente minutes plus tard nous étions dans la chambre, défoncés mais bien actif.

Je mettais des doigts à ma femme qui se caressait le clito avec un de ses godes. Un doigt, puis deux, trois Moi complètement excité je continuais à la lécher, lui doigter le cul, la chatte, les deux Nous étions exténués, il fallait faire une pose Quand la pause fût terminée et malgré l'heure tardive nous étions toujours autant excités Ma femme commença à se mettre des doigts.

Elle se caressait de plus en plus fort de plus en plu vite. Elle se mit à califourchon sur moi, elle se branlait fort et je sentis un liquide chaud me couler sur le ventre.

Elle me pris la main pour que je la caresse. Ses seins lourds sont compressés par le chemisier. Je pars à pied vers la fac et elle se dirige vers les garages. Ça va et vous? Je ne voulais pas venir les mains vides.

Elle rit est son sourire me fait craquer. Elle porte une robe bleue qui épouse ses formes à merveilles. A la fin du repas on a bu toute la bouteille de vin et Julie est légèrement saoule. Elle assise juste à côté de moi. Je prends sa tête entre mes mains et pose mes lèvres sur sa bouche.

Elle ouvre sa bouche et fourre sa langue entre mes lèvres. Puis elle se lève et commence un strip-tease langoureux. Elle baisse les bretelles de sa robe et enlèvent sont soutien-gorge, ses seins sont gros mais pas trop, ils sont fermes, ne tombent pas, ses aréoles sont brunes et grosses, ses tétons commence à pointer, ils sont magnifique.

Elle enlève complètement sa robe, elle ne porte pas de culotte, son coup serait donc prémédité. Sa chatte est entièrement rasée, ont voit que les lèvres de son vagin ont déjà bien servies.

La vision de Julie en bas, porte jarretelle et chaussures à talon après ce strip-tease me fait bander comme jamais. Elle prend ma bite dans sa main et la caresse lentement, puis elle lèche ma hampe sur toute la longueur avec sa langue tout en me caressant les bourses.

histoire sexe sexe femme fontaine